Johann Heinrich Hübschmann (1er juillet 1848, Erfurt, Allemagne — 20 janvier 1908, Fribourg, Allemagne)
Եոհան Հայնրիխ Հիւպշման (1 յուլիս 1848, Էրֆուրթ, Գերմանիա — 20 յունուար 1908, Ֆրայպուրկ, Գերմանիա)

Linguiste, fondateur de l’arménologie en AlleHubschmannmagne.

Johann Heinrich Hübschmann est fils d’un propriétaire de scieries. Après une scolarité à Erfurt, il entreprend  des études de linguistiques à Iéna, Tübingen, Leipzig et Munich de langues sémitiques et orientales. En mars 1874, il part à Venise, pour apprendre la langue arménienne auprès des Pères mekhitaristes de Saint-Lazare. En 1875, il obtient son doctorat de l’Université de Leipzig. En 1876, il devient professeur des langues iraniennes à l'université de Leipzig et, l'année suivante, de philologie comparative à Strasbourg.

Depuis 1875, la langue arménienne était devenue le point central de ses travaux. Il lui revient la preuve définitive que l'arménien est une branche indépendante de la famille indo-européenne, et ne fait partie des langues iraniennes, ni aryennes (indo-iraniennes). Hübschmann  dut défendre ce nouveau principe contre une forte opposition. Ses travaux lui valent jusqu’à aujourd’hui l’admiration des Arméniens. De l’ensemble de ses travaux, seule la première partie de sa Grammaire arménienne a été publiée, exclusivement consacrée à l’étymologie. Mais cet ouvrage, a la clarté digne d’éloges, est encore un outil indispensable. Un autre des ses travaux sur les arméniens porte sur « Les anciens noms de lieux arméniens ».

On retiendra également de ses nombreux travaux Das indogermanische Vocalsystem, son livre Etymologie und Lautlehre der ossetischen Sprache et ses Persischen Studien.

 Il est inhumé au cimetière Saint-Louis de Strasbourg.

 


Copyright © 2017 Collège Dictionnaires Machtotz France (CDMF). Tous droits réservés.